Collectif informel de fervent·e·s utilisateur·rice·s d'enDI : le manifeste

(Ce manifeste est issu d’une écriture collective et soutenu pour l’ensemble des membres de ce collectif)

Nous, collectif informel de fervent·e·s utilisateur·rice·s d’enDI, souhaitons assurer la pérennité et le développement de cet outil. Même si cet outil, comme les autres outils du marché n’est pas parfait, il est de notre point de vue utile et performant, et répond en grande partie à nos besoins. Nous croyons aussi en son code sources ouvert qui nous fait profiter des développements de la communauté sans nous lier à un éditeur unique de logiciel.

Jusqu’à présent Coopérer Pour Entreprendre, initialement réseau de promotion des CAE, porte cet outil. En effet CPE est en charge de la coordination des développements, support utilisateurs et commercialisation des offres d’hébergement en SAAS (Software As A Service) proposées par les sociétés Majerti et Kylia. Pour rappel Majerti est le développeur initial de la première version du logiciel (AUTONOMIE) et Kylia les a rejoint après avoir développé un des premiers logiciels destinés aux CAE (Winscop).

Coopérer Pour Entreprendre (CPE) qui n’a pas réussi à développer une offre de service mutualisé depuis son passage en SCIC souhaite se consacrer uniquement à l’édition du logiciel enDI. Depuis quelques semaines Coopérer Pour Entreprendre s’est séparé de son équipe de permanents et recherche un prestataire externe pour assurer le travail de pilotage de cet outil et animer la communauté des utilisateurs.

L’assemblée générale réunie dernièrement a décidé d’augmenter les prix de service de 6€ (4€ pour les sociétaires) à 9€/Utilisateur/Mois et de contractualiser avec les utilisateurs sur le principe d’un engagement ferme de deux ans.

Les dernières discussions et échanges que nous avons pu avoir avec les administrateur·rice·s et le Président de CPE ne nous portent pas à penser que la gouvernance d’enDI sous l’égide de CPE va évoluer dans la direction que nous le souhaiterions. Il faut rappeler que le collège des CAE sociétaires de la SCIC CPE ne représente que 40% des droits de vote et que seules 2/3 des CAE sociétaires sont utilisatrices d’enDI… Nous doutons aussi que CPE puisse assurer les développements nécessaires à notre logiciel, la priorité posée étant le remboursement de la dette de CPE.

Nous souhaitons redevenir décisionnaires de l’évolution de notre outil du quotidien et en assurer sa pérennité. C’est stratégique pour assurer le bon fonctionnement de nos CAE. Nous ne signerons donc pas l’engagement de deux ans de CPE. Nous avançons collectivement depuis quelques semaines dans la structuration d’une démarche pour pérenniser les développements avec une ambition de gouvernance partagée et de gestion financière transparente, tout en garantissant une continuité de service.

Kilya et Majerti sont prêts à accompagner notre ambition et continueraient à assurer l’hébergement, la maintenance et le développement du produit. Ils seraient à même d’assurer l’animation de notre collectif. Ce collectif informel pourrait trouver une structuration juridique dans un second temps qui permettrait de réunir les développeurs et les utilisateurs. Il nous reviendra d’en décider.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus sur cette initiative.

Membres du collectif informel :

  • ESCAPAD - Services à la personne - 30 comptes
  • Bâti-Premières - Bâtiment
  • Ameizing - Conception et Ingénierie Bâtiment
  • Baticréateurs44 -Bâtiment - 57 comptes
  • Coop&Bât - Bâtiment - 150 comptes
  • L’Alterbative - Bâtiment - 25 comptes
  • Astrolabe - Numérique - 30 comptes
  • OZON - Généraliste - 85 comptes
  • Suite126 - Conseil et formation - 10 comptes
  • Les Chantiers De Demain -Bâtiment - 100 comptes
  • Votre CAE ?
3 « J'aime »